Dormir à deux lorsqu'on est insomniaque : plaisir ou calvaire ?

Dormir à deux est une norme lorsqu'on est en couple

C'est incroyable le nombre de personnes qui s'infligent une grande souffrance la nuit pour une question de "bien paraître".


De nombreux partenaires se forcent à rester des heures au lit -alors qu'ils ne ferment pas un oeil- sans oser écouter de la musique ou lire, par peur de réveiller leur conjoint, compagne, compagnon, ami, amie... bref tu as compris.


Ces personnes pensent souvent la chose suivante "je ne vais quand même pas aller dormir sur le canapé...que va penser x. ?" "on est en couple c'est quand même la moindre des choses de dormir ensemble !", "hors de question que mes problèmes de sommeil nuisent à notre couple !"...


Les études montrent pourtant que dormir à deux est bien moins reposant que dormir seul ! Le sommeil profond, ou les phases de sommeil paradoxal sont plus facilement interronpu et ainsi apportent moins de bienfaits.


Et bien sûr c'est encore plus flagrant, voir agravé chez les personnes souffrant d'insomnie chronique.

Sauf que dormir à deux lorsque le sommeil manque est ... encore plus difficile

Et oui, dormir ensemble, qu'il fasse vraiment chaud ou pas, peut vite être un enfer pour nous qui avons le sommeil fragile.


Le moindre bruit, mouvement, chaleur supplémentaire, peut se traduire par plus de réveils nocturnes, des insomnies de début de nuit ou de fin de nuit.


Je me rappelle de certaines dures nuits d'insomnie, lorsqu'après des heures de lutte acharnée pour faire revenir le sommeil, je le sens arrivé, je me détends enfin, je commence à m'assoupir et là .... BAM c'est à ce moment-là que mon compagnon se lève pour x ou y raisons ! 


C'est affreux on a envie d'exploser de colère, de tristesse et on se culpabilise d'être "pas normal".

Et si manquer de sommeil nuisait plus que de faire chambre à part ?

Manquer de sommeil nuit plus à votre couple qu'une nuit "chambre à part", j'en suis persuadée.


Lorsqu'on manque cruellement de sommeil, et ce n'est pas à toi que je vais l'apprendre, notre humeur est détestable, nos qualités humaines sont moins marquées, notre patiente est très limitée, nous sommes plus sujets aux interprétations, sommes plus exigents vis-à-vis des autres, plus déprimés et j'en passe.


Alors pour le couple rien de vraiment top... Comment bien vivre avec son partenaire lorsqu'on est à cran ?!


C'est la raison pour laquelle il ne faut jamais hésiter à faire chambre à part ! 

À votre avis, est-ce en journée ou bien à 3h du matin qu'on profite le plus de son partenaire de vie ? 

Sauf si vous me dites qu'il n'y a qu'à 3h du matin que vous pouvez faire des câlins, ce qui serait quand même surprenant, alors je pense que majoritairement la réponse sera : en journée !


Bien sûr, mon propos n'est pas de dire qu'il ne faut "jamais" dormir à deux.

Mais il peut judicieux, raisonable voir même parfois salutaire, de faire le choix de dormir seul lorsqu'on en ressent le besoin.

Cela peut-être une nuit sur deux ou deux ou trois nuits dans la semaine selon la sévérité de vos insomnies et les besoins de chacun. Peu importe. Ce qui compte c'est que vous puissiez bénéficier au maximum des meilleures conditions possibles pour vous reposer.


C'est déjà compliqué de base, autant ne pas en rajouter.


En retrouvant de la force, de la vitalité, de la confiance en vous et en votre capacité à dormir, vous faites un des plus beaux cadeaux possibles à votre couple 🎁🎁🎁 !

Aurélie

tous droits réservés - ihdml.fr